Partenaires

AU BURKINA FASO :

Notre partenaire historique :
Association " ENTRAIDE MEDICALE EUGENE JAMOT "

Depuis 1992, l'Entraide Médicale Eugène Jamot travaille au Burkina-Faso, dans le secteur nord de la Province du Boulkiemdé, à une centaine de kilomètres de la capitale, Ouagadougou.
L'association s'est donnée pour tâche de soutenir les autorités locales confrontées, dans le difficile contexte de la médecine de brousse, aux problèmes majeurs que sont le paludisme, la malnutrition protéino-calorique et le sida. Cette aide est multiforme : construction, rénovation, électrification de locaux, fournitures de matériel médical, création de pharmacies villageoises, fournitures de carburant pour la réalisation effective des vaccinations en zones rurales. Elle est aussi plus technique avec la création d'une protection Maternelle et Infantile, la lutte contre le paludisme. L'Entraide Médicale Eugène Jamot apporte un soutien constant aux agents de santé qui effectuent un travail remarquable. Ce travail de longue haleine va trouver un accomplissement avec la réalisation prochaine du dispensaire-maternité de Soum.

Toutes ces actions n'ont pu se réaliser qu'avec le concours de partenaires financiers fidèles et attentifs, au premier rang desquels figure l'association RES PUBLICA, à qui nous sommes heureux d'avoir fait découvrir ce coin d'Afrique. Grâce à la forte implication à ses côtés de RES PUBLICA, l'Entraide Médicale Eugène Jamot continue de travailler pour les " oubliés du bout de la piste " selon les conceptions du Docteur Jamot, le vainqueur de la maladie du sommeil : " Une direction précise et forte, une unité de vue et un esprit de continuité qui sont les conditions indispensables du succès. "

Docteur Gérard Fournel
Président de l'Entraide Médicale Eugène Jamot

ENTRAIDE MEDICALE EUGENE JAMOT
85 rue du Faubourg des Dombes - 01140 Thoissey
Tel : 04 74 69 73 62 / Fax : 04 74 69 78 31 / E-mail : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 
Association "Solidarité Comoé" Actions 2009-2010 - Une belle collaboration pour un bon nombre de bâtiments scolaires en plus

Lors de la création de l’association en 2008, les fondateurs de Solidarité Comoé ont souhaité immédiatement  collaborer avec l’Association Res Publica pour la construction de bâtiments scolaires dans la province de la Comoé. Dans certaines régions de la Comoé et particulièrement dans le département de Mangodara le sous équipement en infrastructures scolaires est flagrant. Pour Solidarité Comoé, dont l’objet associatif est l’accompagnement des habitants dans l‘amélioration de leurs conditions de vie, travailler dans le domaine de l’éducation est une priorité. Les termes de la collaboration sont clairs : à partir d’un calendrier convenu en commun,  Res Publica fournit le financement et Solidarité Comoé avec ses divers intervenants organise la construction dans les villages. De 7 bâtiments construits en 2009, on est passé à 19 en 2010 dont 18 bâtiments scolaires et c’est un nombre identique qui devrait être fait en 2011. Derrière ces chiffres, il y a tout un travail de construction qui se fait avec la participation active des habitants. Le suivi des constructions dans les villages est aussi pour Solidarité Comoé l’occasion d’étudier des modifications et des compléments aux différentes constructions. C’est ainsi qu’après un nouveau  plan pour les logements des instituteurs, sont apparus l’abri-cuisine pour la cantine scolaire, le lave-mains pour les latrines,  et la réalisation de potagers scolaires. Chaque situation comporte une possibilité d’amélioration. C’est l’idée que nous essayons de faire passer à nos amis burkinabè et c’est ce que nous essayons de prendre en compte dans nos activités associatives et dans notre collaboration avec Res Publica.
 
Solidarité Comoé
74 rue André Lazès A4 Fréjus, 59300 Valenciennes, France
Tel : 03 27 46 35 84 - E-mail : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Site internet : http://solidarite-comoe.org
 
Association " AMITIES FRANCE BURKINA FASO "

L'Association " Amitiés France Burkina-Faso " a vu le jour en novembre 1995. Elle a pour vocation de favoriser l'éducation et la santé dans les villages de brousse du Burkina-Faso, et d'établir avec leur population des liens d'amitié durables excluant toute notion politique ou religieuse. Depuis 1999, elle est reconnue comme association de bienfaisance par arrêté préfectoral, ce qui permet aux donateurs de bénéficier d'avantages fiscaux particuliers. En 2004, le gouvernement burkinabé lui a décerné la médaille de Chevalier de l'Ordre du Mérite avec agrafe " Action sociale ". L'association n'envoie pas d'argent, son rôle consiste à se rendre sur place, à ses frais, à acheter les matériaux, les acheminer sur le chantier, et coordonner la construction avec les habitants du village. La totalité des chantiers se déroule en sa présence. Pendant cette période, les représentants de l'association vivent donc au village, avec les habitants, afin de mieux comprendre leurs conditions de vie et les problèmes auxquels ils sont confrontés, notamment lors des causeries du soir après le travail. Il est indispensable de partager les richesses de telle sorte qu'ils puissent se sentir chez eux, dans leur village, en vivant du fruit de leur travail dignement et en bonne santé.

Amitiés Burkina Faso
13 rue Ferrand, 59300 Valenciennes, France
Tel : 03 27 29 39 41 - E-mail : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.  


DRUGS FOR NEGLECTED DISEASES INITIATIVES (DNDi)

La fondation DNDi a pour mission le développement de nouveaux traitements pour les "maladies négligées " affectant principalement les populations pauvres des pays en voie de développement. Fondée en 2003 à l'initiative de Médecins Sans Frontières, l'Institut Pasteur et 4 instituts de recherche en Inde, au Brésil, en Malaisie et au Kenya, DNDi mène un projet ambitieux de mise en circulation d'un nouveau médicament dans le traitement du paludisme à moins d'1$ visant les populations démunies.
Pour réaliser ce projet, un accord a été signé avec le groupe SANOFI - AVENTIS qui a pris des engagements concernant la mise à disposition de la formulation en tant que bien public, donnant ainsi la possibilité de créer des génériques à coûts réduits pour les gouvernements des PVD, des institutions internationale et des ONG.
Nous sommes heureux d'avoir contribué à ce projet dans le cadre de la réalisation de l'étude clinique au Burkina Faso, étape décisive de l'homologation internationale de ce nouveau médicament, résultat d'une association de 2 molécules (Arténésunate et Amodiaquine).

Contact : Docteur Pecoul
Site Internet : http://www.dndi.org/
Cf article : http://www.respublica.asso.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=65&Itemid=66


EN BIELORUSSIE :

Association " ESPOIR A TCHERNOBYL "

L'accident d'un des réacteurs de la centrale nucléaire de Tchernobyl a eu lieu le 26 Avril 1986 à une heure du matin. Il s'agit d'une des plus grandes catastrophes du siècle, qui a eu de graves conséquences écologiques, médicales et humaines.
De nombreuses régions ont été touchées, parfois jusqu'à 800 kilomètres de la centrale, en direction du nord-ouest. La Biélorussie est le pays le plus touché, et notamment la région sud-est autour de la ville de Gomel. Dès les premières heures, la minimisation de l'accident par les autorités, puis l'absence d'indication sur la conduite à tenir (ne pas boire de lait, ne pas jouer dans le sable...) n'ont pas permis aux populations de limiter la dose d'irradiation.
Au total, on estime à plusieurs millions le nombre de personnes irradiées à des degrés divers dans les trois républiques les plus touchées (Biélorussie, Ukraine, Russie), chiffre auquel viennent s'ajouter les 600 000 "liquidateurs" venus de toute l'ex-URSS, afin de travailler sur le site après l'explosion.
Le nombre d'enfants irradiés est estimé à 1.200.000.

Créée en 1990, " Espoir à Tchernobyl " est une association régie par la loi de 1901, elle a un but humanitaire, visant à développer et organiser pour les enfants ayant souffert de la catastrophe de Tchernobyl des actions de :
- Solidarité
- Soutien et aide aux familles les plus défavorisées
- Aide aux orphelinats
- Aide aux soins médicaux : formation de médecins, opération d'enfants en France, aide matérielle aux hôpitaux,
` Accueil d'enfants convalescents ou de milieux pauvres en France.

Ses actions concernent l'Ukraine et la Biélorussie, pays très touchés par la catastrophe nucléaire.
Quelques exemples parmi d'autres :
1/ L'accueil d'enfants.
Elle a déjà accueilli en France plus de 1000 enfants, leur redonnant espoir en l'avenir après une longue maladie ou pour des enfants venant de milieux misérables. Un tel séjour est une chance unique, et de nombreux enfants écrivent pour témoigner de leur reconnaissance.

2/ Ecoles et orphelinats
Elle aide régulièrement 3 orphelinats, en envoyant des fournitures scolaires ou d'hygiène, des chaussures également. Un minibus neuf a été offert à l'orphelinat d'Ouchomir.
Elle a envoyé de nombreux livres, créant ainsi une bibliothèque de livres français dans six écoles.
Elle a équipé l'école maternelle de Gubichi qui n'avait aucun jeu pour les enfants.

3/ Médecins et hôpitaux
Elle équipe des services d'hôpitaux et forme de nombreux médecins en France afin de mieux soigner les enfants.
Elle a créé une salle de jeux dans trois établissements, un sanatorium et deux services de pédiatrie.
L'association a fait opérer des enfants qui ne pourraient l'être dans leur pays : Katia, Léonid ou Sacha ont pu être opérés dans des conditions optimales et retrouver ainsi le sourire. Il suffit parfois d'une main tendue pour changer une vie.
Pour financer un budget global d'environ 32 000 €, l'association fait appel à ses bénévoles et aux dons. Tout au long de l'année, elle organise des collectes de nourriture, de livres, de médicaments ou de produits d'hygiène. Elle organise également des manifestations afin de financer ses actions.

ESPOIR A TCHERNOBYL
Maison Alfred de Vigny
24 avenue du Lycée - 78960 Voisins le Bretonneux
Tel/Fax : 01.30.43.30.31 - E-mail : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Site Internet : http://espoiratchernobyl.perso.neuf.fr



AU NICARAGUA :
APLV

" AGUA PARA LA VIDA "
« L’eau pour la vie », est une ONG franco-américano-suisse implantée au Nicaragua.
Spécialisée dans la création de systèmes d’eau (par gravitation), cette straucture a depuis 1987, permis d’améliorer la vie de plus de 12000 personnes et de créer un centre de formation autonome dans la ville de Rio Blanco. Créée et gérée par des ingénieurs en eau, elle est composé de personnel local (15 personnes), formé en interne pour faciliter l'acquisition et les transferts de savoir.
Financé par des bailleurs de fonds institutionnels, APLV s'efforce de co-construire les systèmes (réseaux) d'eau avec les population locales et de les former à leur entretien.
Central, le thème de l'eau ouvre forcément sur la santé, l'éducation, la reforestation, la préservation de l'environnement au jour le jour dans les conatcst avec les villages ruraux.

Pour plus d'informations sur ce projet : http://www.respublica.asso.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=63&Itemid=66

AGUA PARA LA VIDA
70 bis Rue Notre Dame des Champs
75006, Paris
tel : 01 46 33 47 63 Site Ineternet : http://www.aplv.org/index.html

 
© 2014 Association Res Publica
Joomla! is Free Software released under the GNU General Public License.