Bibliothèques : le temps est venu de passer la main !

Bibliothèques : le temps est venu de passer la main !

Depuis 13 ans, Christine Allot-Bouty, bénévole, assure le développement de bibliothèques communautaires sur la zone d’intervention de l’ONG Res Publica.

L’année 2019 marque un tournant ; le passage de relais s’est opéré en septembre 2018 avec le recrutement sur place d’un professionnel du livre. BADO Issoufou, licencié en Sciences de l’information documentaire à l’Université Norbert Zongo de Koudougou, nous confie ses nouvelles missions et ses projets à long terme: Je me réjouis d’avoir pris en main la gestion des bibliothèques depuis 10 mois déjà ! Mon rêve était de travailler dans des structures internationales ou des ONG. Dieu faisant bien les choses, me voici membre de votre équipe !

J’ai deux missions importantes : la première est de superviser les 4 bibliothèques Res Publica en place, d’en assurer la sécurité, de suivre chaque bibliothécaire dans son travail et de le conseiller. Deux bibliothèques existent dans un bâtiment autonome : Boulpon et Soaw. Les deux autres dépendent d’un établissement scolaire (Nanoro et Nazoanga). Ma préoccupation première est de travailler dans un esprit d’équipe et de collaboration. Nous avons ensemble, par exemple, procédé au nettoyage des lieux et des documents chaque trimestre dans toutes les structures. J’ai le plaisir de travailler avec Justin Kientega (responsable Nanoro et Nazoanga) et Christian Savadogo (responsable Soaw).

Ma seconde mission est de gérer la bibliothèque de Boulpon. Elle est située dans un nouveau bâtiment autonome construit en 2018 à proximité du lycée Nicolas Perrin. L’enjeu pour moi est de faire revenir le public qui a perdu des habitudes de lecture suite à 9 mois de fermeture pour des raisons de travaux.

Petit bilan chiffré…

Nous comptons presque 400 abonnés cette année scolaire et d’importantes consultations sur place. Nous disposons de 6000 documents que le public peut emprunter (abonnement : 500 F CFA /an). Cette année, le budget dont j’ai la responsabilité, a permis un achat important d’œuvres au programme pour le secondaire (300 romans africains). Nous pourrons ainsi accompagner les collégiens et les lycéens dans leur réussite scolaire.

Issoufou Bado (au centre), coordinateur des bibliothèques Res Publica 

Projet à long terme …

Nos bibliothèques sont ouvertes à tous et à toutes.
Notre préoccupation sera d’accueillir les enfants en leur donnant le goût de la lecture, en les incitant à fréquenter le lieu. Nous envisageons des « petits » concours ou des clubs littéraires (en soirée). Ce qui permettra de créer un cadre de retrouvaille et de cohésion entre les élèves des différentes localités.
Il nous faudra aussi encourager la lecture des plus petits par des animations hebdomadaires et les sensibiliser au respect du livre trop souvent malmené !

Les difficultés à surmonter….

Selon moi, il faudra travailler à renforcer la collaboration avec le corps enseignant. Cette année, nous avons souffert de nombreuses grèves ! Pour ce travail, je tiens à remercier Christine Allot-Bouty pour son aide et ses conseils techniques. Depuis plus d’un an, elle m’accompagne dans ma prise de fonction. J’ai la confirmation que ce métier dans lequel je débute est fait de patience, d’autorité et d’abnégation mais ce METIER me passionne.

 

Issoufou Bado, Coordinateur des bibliothèques Res Publica 

Christine Allot-Bouty (Bénévole)