Res Publica Historique 3

Historique

En 1989, Françoise et Jean-Claude Perrin, alors en activité professionnelle dans le secteur de l’immobilier d’entreprise, vivent leur première expérience avec l'Afrique. Ils visitent une école au Togo et créent des liens forts avec son directeur. Devant leur désir d'apporter un soutien, celui-ci suggère la construction de nouvelles salles de classe. Cette initiative pose la première pierre de ce que sera bientôt Res Publica.

En 1993, le couple Perrin se rapproche de Gérard Fournel, médecin généraliste dans l’Ain et Président de l'association Entraide Médicale Eugène Jamot (EMEJ). Celui-ci cherche des fonds pour construire un centre de santé rural au Burkina Faso. Mis en confiance par cette première opération réussie, les Perrin décident de poursuivre leur soutien à ce pays par l’intermédiaire d’EMEJ (électrification d’une maternité, construction d’un logement de l'accoucheuse, etc). Dès lors, il devient nécessaire de créer une structure indépendante qui contribuera à l’aide au développement au Burkina Faso et ailleurs dans le monde. Ce projet se concrétise en 1997 par la création de Res Publica, association sous statut loi 1901.

Par la suite, de voyages en rencontres, Françoise et Jean-Claude Perrin découvrent l’Afrique de l’Ouest, mais aussi et surtout le Burkina Faso. Sensibilisés aux multiples besoins des populations (problématique de malnutrition, défaut de scolarisation, manque d’eau, etc), Res Publica s’entoure de personnel local compétent et développe progressivement ses programmes.

En parallèle, de nouvelles sollicitations amènent Res Publica à financer des projets d’associations, d’ONG ou même parfois de particuliers au Burkina Faso et dans d’autres pays. La liste des destinations s’allonge : Liban, Biélorussie, Sénégal, Nicaragua, Guinée... et bien sûr la France.

Au fur et à mesure des projets, Res Publica s’est forgée une expérience et a façonné une philosophie de travail adaptée à ses objectifs. L’association accompagne aussi bien les populations que les acteurs locaux dans la réalisation de leurs initiatives de développement et dans le renforcement de leurs capacités.

Nos projets sont élaborés en cohérence avec les priorités locales et nationales du pays cible afin de respecter les processus de décision.

Au-delà d’une aide charitable, Res Publica s’implique pour que chaque bénéficiaire soit accompagné et non assisté, dans une démarche de progrès, pour qu’il se sente et devienne acteur de son développement.

Dans cette optique, Res Publica s’efforce d’appliquer et de véhiculer des principes essentiels à la viabilité et à la durabilité des projets.


› Privilégier l’intérêt général à l’intérêt privé ;
› Promouvoir l’efficacité et la bonne gestion des ressources ;
› Encourager le partage d’expériences et de compétences ;
› Remettre en question les modèles établis et développer des alternatives.