Mettre en réseau les femmes rurales...

Mettre en réseau les femmes rurales...

Res Publica est partenaire du réseau Femmes rurales, animé et coordonné par WECF France (Women, Engage for a Common Future). Le réseau met en œuvre des projets de terrain dans 50 pays et porte la voix des femmes dans les politiques de développement durable au niveau mondial.

Missions et historique

Le réseau Femmes rurales, créé en 2011 en région Rhône-Alpes et porté par WECF France, vise à renforcer la visibilité et favoriser l’autonomisation des créatrices d’activités en milieu rural. Dans ce cadre, en 2013 et 2015, une série d’expositions et de publications a notamment permis de valoriser des parcours de femmes entrepreneuses.

Res Publica partage avec le réseau Femmes rurales la volonté de renforcer la capacité des femmes pour construire l’avenir. En 2018, le réseau Femmes rurales a bénéficié d’un soutien financier de Res Publica, pour redéfinir ses missions et son périmètre géographique, qui comprend aujourd’hui les départements de la Savoie, de la Haute-Savoie et de l’Ain. En outre, le projet a permis de développer des actions pilotes dans l’accompagnement des créatrices d’activités en milieu rural.

Faire vivre un réseau : pour qui et avec qui ?

Les activités du réseau s’adressent aux femmes vivant en milieu rural, entrepreneuses ou en cours d’installation, à la recherche d’un soutien et d’un accompagnement pour améliorer leurs conditions de vie et de travail. Le réseau cherche à d’identifier et de faire connaître au plus grand nombre (décideurs politiques, agents territoriaux, formateurs, grand public, etc.) les réalités quotidiennes de ces femmes, leurs contraintes mais aussi leurs besoins.

Pour remplir ses missions, le réseau s’appuie sur l’expertise et les prestations existantes, proposées par des structures soutenant l’entreprenariat, et des financeurs tels que les chambres consulaires, France Active, Initiatives France, l’ADIE, la MED, etc.

Animer un réseau : pourquoi et comment ?

Pour apporter des solutions concrètes aux membres du réseau et favoriser l’échange d’informations entre les acteur.rice.s, nous avons développé des outils, en cours d’expérimentation sur le territoire. Ces outils s’articulent autour de trois missions principales :

 - Renforcer les capacités d’entreprendre et l’indépendance des femmes en milieu rural :

Un premier aspect du travail consiste à identifier les structures locales d’accompagnement. Si un large panel d’offres permet de former et d’assurer une montée en compétences des entrepreneur.es, ces services sont sous-utilisés, ou difficiles d’accès pour les femmes en milieu rural. Nous proposons donc un référencement des acteurs, en permanence élargi. Il sera prochainement disponible en accès libre sur notre site. 

Par ailleurs, favoriser l’entraide et les transferts de compétences est au cœur de notre démarche. Nous travaillons ainsi avec nos partenaires pour développer de nouveaux formats des supports et des manières de diffuser l’information, accessibles en milieu rural. Dans ce cadre, l’animation du réseau encourage l’interconnexion entre les créatrices mais aussi avec les services locaux.

 - Proposer un accompagnement personnalisé aux femmes créatrices d’activités :

La démarche d’accompagnement personnalisé comprend plusieurs étapes : un questionnaire est adressé à la personne bénéficiaire, pour identifier précisément ses besoins et sa situation. Les questionnaires permettent ensuite d’orienter la bénéficiaire vers des acteurs ressources pour renforcer le caractère économiquement viable de son activité, et également les aspects écologiquement et socialement responsables de son projet.

 - Assurer une reconnaissance de l’importance de la féminisation du monde économique et ses impacts       positifs sur les plans social et environnemental :

Les expériences menées au sein du réseau nous ont permis de constater que les activités des femmes en milieu rural génèrent de externalités positives importantes dans les domaines économique, social et environnemental, contribuant ainsi à la transformation des territoires. Le réseau Femmes rurales vise également à faire évoluer les comportements en matière de mixité professionnelle. Pour ce faire, certaines des données collectées sont communiquées et valorisées auprès de nos partenaires, afin d’essaimer ces pratiques durables et susciter des vocations. En outre, nous valorisons également les activités du réseau Femmes rurales dans le cadre de la contribution à la réalisation des Objectifs de Développement Durable et de l’Agenda 2030.

Quelques constats

A l’issue de cette année d’activités, l’utilité de ce réseau se voit confirmée, avec un intérêt fort des différentes parties prenantes, et de nombreuses pistes de développement. Même si chaque parcours est singulier, des tendances et des besoins convergents se dessinent. Il nous paraît aujourd’hui évident que les femmes actives en milieu rural ont avant tout besoin d’être soutenu sur leur lieu d’activités, dans les territoires.

La réussite du réseau repose donc fortement sur notre capacité à aller à la rencontre des potentielles bénéficiaires. Le manque d’accessibilité à certaines aides et services, se confirme à de nombreux niveaux, cela nous encourage à porter des demandes collectives pour faire évoluer les métiers et les pratiques.

 

Céline BURDIN
Chargée de projets – Développement territorial

Pour aller plus loin: wecf-france.org