Tabaa Ninga passe la main à «Res Publica»

Tabaa Ninga passe la main à «Res Publica»

Voici onze ans, Hervé Pacquetet par ailleurs président du club des entreprises du Muretain mais surtout directeur d‘une société de transports collectifs remit gracieusement un autobus à l'association Tabaa Ninga. Ses pionniers-fondateurs, dans un bel élan humanitaire se promirent d‘en faire un dispensaire mobile à destination du Burkina Faso.

Plusieurs organismes muretains s'impliquèrent dans ce projet pour restaurer et aménager le bus : la carrosserie Grouillard, l'école supérieure des métiers et sa section mécanique peinture, le lycée Charles De Gaulle.

Onze ans après, le projet est dans sa phase terminale avec la remise de ce dispensaire mobile de soins entièrement autonome en eau et en énergie pour le Burkina Faso à L'ONG Res Publica, implantée dans ce pays.

Le sérieux de cette ONG et la rencontre avec ses fondateurs ont été déterminants dans ce choix pour José Marin,Pierre Del Tedesco et Dan Raynal, à l'initiative de cette belle aventure humaine. Ce passage de flambeau s'est déroulé, lors d'une belle soirée, en présence de nombreux élus, partenaires et amis.

            Christophe Not, Pierre Del Tedesco, Jean-Louis Billières, José Marin, Jean-Pierre Dumont et Dan Raynal avec les Electriciens du Monde, devant la remorque technique

Une initiative généreuse

Après la visite et la présentation de l'ensemble des véhicules, tous se sont retrouvés, à l'Espace Canal des deux mers pour écouter les discours. Le maire de Lespinasse a salué cette initiative généreuse. Le Président José Marin et Pierre Del Tedesco ont remercié personnellement tous ceux qui ont œuvré à cette belle cause : «en apportant votre pierre à notre drôle d'édifice, durant ces 11 ans».

Claude Onesta, manager de l'équipe de France de handball (venu sans ses 13 médailles, dont 9 en or) apporte son soutien à l'acheminement du bus vers le Burkina Faso. Tenu régulièrement au courant des différents problèmes techniques rencontrés au fil des ans par ses amis, il n'a pas manqué de relever avec humour, la difficulté d'envoyer, aujourd'hui, non seulement un bus et sa remorque par bateau mais également…une ambulance et deux mobylettes!

Françoise Perrin a présenté l'ONG Res Publica qu'elle préside et ses actions qu'elle mène en Afrique et plus particulièrement au Burkina Faso. Pensant, dans un premier temps, à une plaisanterie, devant l'originalité d'un tel projet, elle a évoqué sa surprise et sa satisfaction lorsqu'elle a appris que Tabaa Ninga voulait leur donner ce dispensaire. Puis le pneumologue burkinabè Georges Ouedraogo, en charge des soins, a exprimé sa reconnaissance et a détaillé les missions futures du dispensaire mobile. Constance, confiance, patience… insufflées par de superbes élans d'amitié et de hasard bienveillant : Aujourd'hui, ce rêve un peu fou est réalisé.

Laurence Desmoulin avec JPR, La Dépêche.fr

Pour aller plus loin : L'aventure humaine et inédite du dispensaire mobile Tabaa Ninga

Crédit photos : La Dépêche.fr
Rédacteur : Laurence Desmoulin avec JPR, La Dépêche.fr